Sélection de livres

Les Quatre yogas

Les Quatre yogas

17.00e

Dans cet essai, David Dubois propose de partager un quart de siècle de réflexions et d’expériences au contact d’une tradition indienne extraordinaire, le shivaïsme du Cachemire.
La vie intérieure, inspirée par la tradition du Cachemire, comporte quatre yogas qui se complètent, se corrigent et s’enrichissent mutuellement : le yoga de la connaissance, le yoga de l’espace, le yoga du souffle et le yoga du désir. Ces quatre yogas représentent un yoga de la vie intégrale où le corps et le désir ne sont pas rejetés mais célébrés, comme l’union de Shiva et de Shakti. L’âme de la vie intérieure en effet est la relation : relation entre Shiva et Shakti, relation entre la connaissance et l’amour, entre la tête et le cœur, entre la pensée et le ressenti, entre le masculin et le féminin, entre intuition et discours, entre vide et plénitude, entre espace et émotion, entre l’universel et l’individuel.
L’approche des quatre yogas est une approche intégrale, dynamique, nourrie d’enrichissement et d’interdépendance. Vivons entiers, vivons pleinement, dans la joie, la confiance et la curiosité. Ce livre, éclairé par une connaissance profonde et directe de la tradition de l’Inde, est aussi un manuel pratique de vie intérieure exceptionnel.

Introduction au Tantra

16.00e

Ce livre expose le secret du tantrisme shivaïte non-duel du Cachemire. Comment aller de la dualité vers la non-dualité ? Faut-il pour cela supprimer toute dualité, fuir le monde, faire le vide, renoncer à ses désirs ? C′est la voie de l′advaita vedânta qui sacrifie la dualité pour atteindre la non-dualité. Mais David Dubois nous montre que le non-dualisme du Cachemire embrasse la dualité dans la non-dualité et ne sacrifie jamais le multiple au nom de l′Un. Scrutateurs des détails du quotidien avec ses petits miracles et ses grandes misères, les maîtres du shivaïsme ont suggéré que la liberté se logeait au coeur même de l′émotion, dans la terreur, dans le choc de l’effroi, mais aussi dans le désir, la jalousie et même l′égoïsme. Ils développent une alchimie concrète qui plonge dans la tourmente pour la dépasser. L′auteur présente l′essentiel des conseils pratiques et des expériences des grands maîtres indiens. Ni réincarnation, ni karma, ni lendemains qui chantent – juste un regard lucide sur ce qui arrive pour le meilleur et pour le pire. Yoga de l′instant, de la surprise, du désarroi, du contre-pied et de l′excès aussi bien que de la sieste, ce témoignage forme comme un écho étonnant à nos interrogations.

60 expériences de vie intérieure

17.00e

David Dubois nous invite à faire des expériences qui ouvrent des portes vers une nouvelle vie : la vie intérieure. A côté de la vie ordinaire axée sur la quête de la réussite, il existe une autre manière de vivre, nourrie plutôt par un sentiment d’unité avec toutes choses. Le but de ces expériences est de découvrir ce sentiment d’unité, ou de le ranimer.

Ces expériences ouvrent aux deux dimensions de la vie intérieure : la paix et la plénitude. Elles ne modifient pas seulement notre sensibilité. Elles ne se contentent pas d’ajouter un souvenir à notre mémoire, venant grossir les rangs de notre cabinet de curiosités. Elles portent en elles la possibilité d’une conversion. A quoi ? A l’absolu, au divin, quel que soit le nom qu’on lui donne. Elles suggèrent une révolution, un bouleversement, un retournement vers ce qui seul a du sens, de la valeur, vers l’unique réalité capable de nous combler, vers cela qui fait que la vie vaut la peine, malgré tout, d’être vécue, vers l’Unique Nécessaire.

David Dubois propose aussi en complément une traduction de textes indiens sanskrits, dont certains sont inédits, et qui sont une des sources de ces expériences, telles qu’elles sont présentées dans la tradition du shivaïsme du Cachemire.

Un véritable manuel de méditation, original, créatif et ancré dans la tradition indienne la plus profonde.

Anthologie du shivaïsme du Cachemire

19.00e

Le shivaïsme du Cachemire, tradition indienne du Moyen Age, est une tradition complète et cohérente, mais difficile d’accès, formulée dans une langue hermétique malgré sa grande beauté, le sanskrit.
Les principaux philosophes et mystiques indiens de cette magnifique école s’appelaient Somânanda (entre 850 et 950), Kallata (entre 800 et 900), Outapala Déva (entre 875 et 975), Abhinava Goupta (entre 950 et 1050), Kshéma Radja (entre 970 et 1070).
David Dubois nous livre ici dans un langage clair une anthologie de ces textes indiens, dont beaucoup sont traduits ici pour la première fois en français, directement du sanskrit.
Regroupés en quatre thèmes : yoga de la connaissance, yoga de l’espace, yoga du souffle et yoga du désir, ce livre décrit la pratique yoguique de ces maîtres exceptionnels, dont le but est la libération et l’éveil. Pour faciliter la lecture, les textes sont accompagnés de quelques notes et d’une brève introduction au shivaïsme du Cachemire. Ce livre nous dévoile ainsi une profonde et subtile spiritualité d’une portée universelle.

Abhinavagupta, la liberté de la conscience

16.90e

Durant l’Age d’or de l’Inde, le Cachemire fut le cœur vivant du Tantra, ce vaste mouvement qui cherche à réconcilier spiritualité et sensualité. Ce livre est une introduction à l’enseignement du génie le plus fulgurant du Tantra, Abhinavagupta (Xe s.). Il nous fait voir dans l’existence humaine le jeu de l’absolu jouant à s’oublier dans les choses de ce monde pour ensuite mieux s’y reconnaître. Abhinavagupta se donne corps et âme à cette reconnaissance du Soi divin à travers les joies et les misères de la vie quotidienne, partageant son expérience paradoxale avec rigueur et vigueur, en mélangeant des registres que l’Occident oppose. Chez lui, l’expérience et la théorie, l’intellect et la vie, l’art et l’ascèse, la philosophie et la religion se conjuguent pour réveiller la conscience libre depuis toujours, mais assoupie dans ses habitudes mécaniques. Sa métaphysique s’enracine toujours dans l’expérience. Maître de la parole, Abhinavagupta n’oublie jamais de s’abreuver à la Source. Sans moralisme, Abhinavagupta esquisse, au fil des extraits présentés dans ce livre, une véritable voie d’exploration et de célébration de la liberté. Loin de tout formalisme religieux ou conceptuel, il joue de tous les registres du savoir disponible en son temps pour s’émerveiller et entraîner son lecteur. Cette œuvre intéressera le chercheur d’aujourd’hui par sa dimension universelle et pratique. Sans exotisme, sans dogmatisme, elle va droit à l’essentiel. Chaque extrait proposé veut être une ouverture possible vers l’essence de notre être.

Hymnes à Shiva

16.00e

Les Hymnes à Shiva sont un des chefs d’œuvre d’Outpaladéva. Au XIe siècle, un religieux du Sud de l’Inde la célébrait ainsi : « Il existe certes des milliers d’hymnes / pareils à des fleuves, / mais aucun n’est comparable / à cette rivière divine. » L’amour est le cœur battant de ces hymnes. Il revient presque à chaque verset pour culminer dans des sortes de cris : « Amour du Mystère / Amour de toi, du Bien. / Émerveillement / En vérité, qu’est-ce que l’amour ? » Selon la philosophie de la Reconnaissance, Dieu est d’abord notre conscience. Bien que limitée, elle peut se reconnaître comme étant Dieu qui se limite et se crée librement soi-même. Dès lors, Dieu est toujours déjà « atteint ». La conséquence en est le rejet des pratiques religieuses ainsi que des représentations de l’au-delà, rendues caduques par la saveur de l’amour goûté dès ici-bas. Si Dieu est partout, il n’y a ni moment ni lieu sacré. La Présence directe est la perception immédiate de Dieu par les cinq sens dans tous les objets du monde. D’où un dépassement de la méditation habituelle : il ne s’agit plus d’écarter les objets pour révéler la conscience en sa nudité, mais, selon la tradition de la Danse de Kâlî, de sentir l’objet comme création de la conscience : « Je veux que le désir / des plaisirs des sens / soit pour moi aussi intense / qu’il l’est pour les gens ordinaires. / Mais je veux les voir / comme étant ton incarnation, / sans aucune hésitation / ni alternative. »

Retour haut de page